Ouvert pendant les travaux

CHAPITRE I

Fin novembre 2012. Nous nous sommes enfin décidés à ouvrir nos premiers bureaux pour y recevoir nos fournisseurs et nos clients. Il s´agissait de trouver un lieu qui réponde à nos critères tant en ce qui concerne l´emplacement, la surface que le prix. La crise était un avantage et allait certainement nous permettre de faire une bonne affaire.

Nous avons trouvé un local spacieux (66m2) et lumineux, en plein Bilbao, dans une voie donnant sur le coté du Conseil Général de Biscaye.

Nous avons discuté le prix en pensant non pas « s´adapter au prix du marché » mais plutôt « nous ne pouvons pas payer plus ». Pour obtenir l´affaire, nous avons proposé de payer six mois d´avance. Le propriétaire a accepté.

Le seul problème était la connexion Internet qui datait de l´époque
de Limberg quand il a traversé l´Atlantique. Nous avons demandé à la copropriété qu´elle fasse les travaux nécessaires pour que le fournisseur Internet Euskaltel puisse installer le câble.

Les bureaux avant les travaux Les travaux commencent…

 

CHAPITRE 2

L´immeuble oú se trouve nos bureaux est très beau. Il a été construit en 1947 par Rafael Fontán à l´époque du rationalisme.

Nous avions le local mais il fallait maintenant le rénover en profondeur.

Des questions se posèrent immediatement: il fallait trouver une nouvelle image qui corresponde à notre objectif. Mais quelle image? Ensuite il fallait trouver les entreprises qui pourraient réaliser les travaux le moins cher possible pour le meilleur résultat.

L´agence SUBE d´ architecture d´interieurs´est offert pour nous apporter quelques idées sans engagement. Son travail était vraiment très bien.

Nous l´avons rétribuée pour ses services et le temps passé mais nous avons decidé de faire réaliser un aménagement beaucoup plus simple.

Les travaux commencèrent en décembre. C´est l´entreprise AREA 3D MOBILIARIO qui a géré les différents corps de métiers. La moquette BURMATEX à été posée par CI Interiorismo Et tout ce qui est mobilier nous l´avons acheté à une entreprise de Vitoria-Gasteiz qui fermait. Le reste nous l´avons acheté chez IKEA et dans divers commerces du quartier.

Comienzo instalación moqueta en Olabai Olabai Instalación Moqueta
Pose de la moquette Cela prend forme<h2

 

CHAPITRE 3

Le 10 janvier, les travaux étaient finis. On avait tout: le serveur, les ordinateurs et même la cafetière.

Je n´ai malheureusement pas pu assister à l´inauguration car je venais de subir une petite intervention et je ne pouvais pas trop bouger et rire sinon la cicatrice pouvait s´ouvrir.

En ce qui concerne la conexion Internet, la compagnie de téléphone rencontrait des difficultés dues à la structure de l´immeuble pour établir la ligne. Elle nous a donc proposé une alternative en attendant de pouvoir faire les travaux.

Enfin, nous avions des bureaux pour six personnes et une table de réunion avec tout ce qu´il faut pour faire une vidéo-conférence. Malgré la conexion déficiente, ça marche plutôt bien.

Pour l´instant nous sous-traitons tout le service de programmation. Donc, nous sommes à l`aise.

Les meubles sont lá Il faut les assembler

 

CHAPITRE 4

Il faut vous dire que toute l´équipe avait bien hâte d´être enfin dans ses bureaux. Cela mettait fin à des mois de réunions dans des lieux provisoires ou simplement chez nos fournisseurs.

Après mon opération d´un cancer, qui avait cherché à m´assassiner sans succès, nous nous sommes mis au travail dans cet espace fort agréable.

Lors d´une de ces premières réunions, Nacho et moi commentions que nous avions écouté à la radio une annonce pour une conférence à l´Université de Deusto de Carles Torrecilla. Nous l´avions déjà écouté une fois au BEC de Barakaldo (Palais des Congrès de Bilbao) dans une autre conférence sur la gestion d´entreprise qui nous avait beaucoup plu et intéressé(voir video en espagnol).

- “Et Bien figurez-vous que dés que j´ai entendu la nouvelle, je l´ai appelé” nous annonça Nacho.

- “C´est vrai? Et que´est-ce-que tu lui a dit?” avons-nous demandé en coeur….

Les meubles sont montés Il faudra faire des changements

 

CHAPITRE 5

- « Il est d´accord pour venir nous voir. Demain je vais le chercher à l´aéroport, on l´invite à manger et on lui explique notre projet. Il doit faire une présentation l´après-midi à l´Université de Deusto » répondit Nacho.

On a tous trouvé que l´idée était fantastique. Nous avions assisté à sa présentation du BEC et elle nous avait beaucoup plu.

- « Il arrive demain. Je l´amène à son hôtel et après on va chez Olabai. On lui présente le projet et il nous dira si notre présentation est convaincante, si on présente bien toutes les facettes du projet», ajouta Nacho.

Le lendemain, Nacho est allé chercher ce cher Torrecilla à l´aéroport. Et après un arrêt à l´hôtel, un bon petit déjeuner nous l´avons accueilli dans nos locaux vers 11 heures.

Les présentations faîtes, nous avons commencé à discuter. Il nous a écouté et surtout nous avons écouté ce qu´il avait à nous dire. Ce furent trois heures extrêmement intéressantes. En tout cas pour nous. Nous avons bu chacune de ses paroles.

 
Les bureaux d´Olabai terminés Carles Torrecilla

 

CHAPITRE 6

En conclusion de notre entretien, il nous dit :

” – Ne cherchez pas à ouvrir de nouveaux chemins, allez donc voir ceux qui ont déjà été ouverts par d´autres ».

Les jours suivants, la logique évidente de tout ce qu´il nous avait raconté et ses recommandations ont été pour nous une source de réflexion intense.

Après notre entretien, nous l´avons invité à un repas léger et délicieux comme sait en préparer La viña del Ensanche, pour qu´il reprenne des forces avant sa conférence à
l´Université de Deusto.

Bien sûr nous avons assisté à la conférence, (voir la conférence en espagnol) qui fut très intéressante. A cette occasion j´ai appris que Carles Torrecilla participe tous les quinze jours à un programme à la télévision espagnole qui s´intitule « la fourmilière » (el hormiguero, canal 6) pour parler de thèmes économiques de manière accessible.

Le lendemain, de retour dans nos bureaux, nous nous sommes rendu compte que nous
n´avions même pas pensé à faire une photo avec lui en souvenir de sa visite… mais il nous restait le plus important, ce qu´il avait raconté.

“El Hormiguero” avec Carles Torrecilla Université de Deusto, Bilbao

 

CHAPITRE 7

Pendant que des cerveaux mieux préparés et ordonnés que les nôtres s´attelaient à la tâche de la programmation informatique nécessaire au fonctionnement du projet, nous avons pensé qu´il fallait faire nos premiers pas sur le Web.

En toute innocence, nous avons donc décidé d´ouvrir un blog/Web pour commencer.
Il s´agissait de débuter sur la toile et de recevoir les commentaires des internautes qui passeraient par hasard chez nous.

Dans ce blog nous souhaitons seulement raconter l´histoire d´Olabai (en espérant ne pas trop radoter comme Pépé Cebolleta ), montrer nos trombines, vous tenir au courant de ce qui se passe et partager nos expériences sur un forum.

Nous recevons régulièrement des commentaires,parfois encourageants, parfois négatifs.
C´est ce que nous voulons, car il est important de savoir où il ne faut pas mettre les pieds quand on marche dans la vie.

Nous avons décidé d´ouvrir un blog Pépé Cebolleta

 

CHAPITRE 8

Le moment de vérité approche….Dans quelques semaines nous vous annoncerons des nouvelles importantes. En attendant nous continuons à utiliser notre gentil blog comme banc d´essai.

Un de ces essais a consisté à demander à nos chers lecteurs de partager avec nous une vidéo ou un lien qui leur a paru intéressant.

D´abord nous n´avons rien reçu –c´est des choses qui arrivent- mais la semaine suivante, nous avons reçu cinq liens, et oui, cinq vidéos très intéressantes.

Nous avons sélectionné une vidéo envoyée par Alejandro de Bilbao pour notre rubrique
« Apprenons ». Elle s´intitule “Quand nous n´avons plus de jetons de poker” et parle de la difficulté et de l´importance de développer l´estime de soi chez nous enfants.

Le cinquième lien a été envoyé par Javier de Madrid.

Les deux gagnants vont recevoir chez eux notre humble remerciement en forme de délicieux cake de la pâtisserie Arrese de Bilbao.

 
Cake de la patisserie Arrese (Bilbao)
Vidéo instructive: “Jetons de poker”

 

CHAPITRE 9

La remise des Prix Olabai a eu lieu pour la première fois sous la forme d´un cake qui a eu beaucoup de succès.

Le mercredi de bonne heure avant l´ouverture des bureaux, le gardien nous a appelé pour nous annoncer qu´on avait forcé la porte dans la nuit et que nos affaires étaient sens dessus dessous. Tout de suite nous avons pensé aux ordinateurs.

Arrivés sur place nous avons pu constater qu´effectivement nos affaires avaient été renversées mais que le plus important était toujours là et que les voleurs n´avaient subtilisé que 27€ qui se trouvaient dans une petite boite métallique. Ils avaient aussi visité avec le même résultat un autre bureau dans l´immeuble.

Nous continuons à mettre en forme le projet Olabai en vue de sa sortie. Chaque semaine apporte son lot de décisions qui déterminent la forme que va prendre le projet. Nous sommes assaillis par le doute sans arrêt. L´environnement change tout le temps et nous traversons une période où il est important d´être attentif au moindre détail. Mais le projet est solide et nous devons poursuivre notre route.

Que c´est difficile !… mais qu´est ce que c´est intéressant.

La porte d´entrée a été forcée.
La boite métallique où était l´argent.

 

CHAPITRE 10

Nous avons une grande idée, qui est devenue un grand projet, mais maintenant il nous faut savoir la transmettre.

Après avoir assisté à plusieurs conférences, il était clair que nous avions besoin d´une personne éclairée qui puisse nous aider à présenter et expliquer notre projet, c´est à dire que nous avions besoin d´un communicateur.

Nous nous sommes souvenu de la conversation avec Carles Torrecilla, où il avait dit qu´il fallait être capable de communiquer l´idée en 20 secondes. Il nous en fallait quelques unes de plus…

Nous avons donc commencé à chercher ce communicateur et l´agence qui correspondraient à nos besoins. En fait, une fois écartées celles qui ne nous plaisaient pas et celles qui dépassaient notre budget, les agences n´étaient pas si nombreuses.

Nous en avons donc choisie une et nous avons commencé à développer notre « stratégie de communication ».

La suite bientôt…

Le message doit être clair, précis et bref
Tout est communication

Si vous le voulez, vous pouvez faire un commentaire.

2 commentaires

  1. ROSAURA ZULUAGA dijo:

    2 avril 12:17

    Adelante Olabai, realmente me teneis de lo más intrigada y espero con impaciencia todas las actualizaciones que vais haciendo y os animo a seguir trabajando de la manera tan creativa como lo estais llevando a cabo. Como dicen los publicitarios es una gran campaña de intriga…..

  2. guo@olabai.com dijo:

    2 avril 12:42

    Muchas gracias, Rosaura, por tus ánimos; los necesitamos.

    No pretendemos una campaña de intriga, lo que ocurre es que queríamos tocar la Red pero no podemos aún contar mucho más pues la idea la estamos aún empaquetando después de haber pasado por las cocinas.

    Lo más ilusionante de todo esto es que va a servir para ayudar a muchísima gente de una manera muy entretenida.